Nadia milite pour l’amélioration des conditions de vie des citoyens Congolais à travers la connaissance des droits qui leur sont garantis aussi bien par la Constitution, que par les instruments juridiques internationaux ratifiés par la RDC.

 

Pour vulgariser les textes de lois et inspirer un engouement pour la politique

Actuellement, Nadia assure la direction de la cellule de communication de son parti l’UDAO (l’Union Démocratique Africaine Originelle). A ce titre, elle a conscience de l’importance de l’image de son parti et dans un cadre plus large, des institutions de son pays. Nadia veut voir un Congo dont les atouts tant naturels qu’humains lui permettent de prospérer. Pour ce faire elle milite pour alterer la méfiance collective de ses compatriotes congolais face aux institutions. Elle veut se porter garante d’institution réellement au service du peuple.

 

Pour la promotion des droits et procédures législatives

En tant qu’avocate Nadia reconnaît le potentiel des mécanismes juridiques disponibles au congolais qui connaissent leurs droits. Ainsi Nadia rêve d’un Congo où les citoyens sont suffisamment équipés pour invoquer les institutions et procédures législatives qui leur permettent de défendre et revendiquer leurs droits. C’est dans ce cadre que Nadia travaille à mettre en place une structure qui servira d’incubateur, en vue d’équiper les jeunes, et particulièrement les femmes, à renforcer leurs connaissances des droits civiques et politiques garantis par la constitution congolaise ainsi que les traités internationaux ratifiés par la RDC.

 

Pour lui montrer votre soutien retrouvez-la sur Facebook, Twitter ou sur son blog.