Steffen.png

Steffen Kruger

La carrière de 20 ans de Steffen Krüger dans les domaines de démocratie, de bonne gouvernance et d'éducation civique s'étend sur trois continents, l’Afrique, l'Amérique du Nord et l’Europe et dans bon nombre d’institutions dont la Fondation Konrad-Adenauer, World Learning et Fintrac. Actuellement il est le chef d'équipe adjoint pour l’Afrique à la Fondation Konrad-Adenauer (KAF), un groupe de réflexion politique et d' organisation des formations.

Il se concentre sur les élections, le renforcement des capacités et les analyses politiques. Auparavant, il a été le Directeur de la KAF à Kinshasa, en RD du Congo de 2012 à 2015 et Directeur adjoint du programme régional Afrique de l’Ouest de la KAF basé à Cotonou, au Bénin de 2003 à 2006. Entre ces deux missions, il a fait progresser un programme d'éducation civique grâce à son travail en tant qu’agent de programme principal à World Learning, une ONG internationale et une université basé aux États-Unis. Il a également travaillé dans les parlements de l’Union Européenne et de l’Allemagne et  a une maîtrise en sciences politiques et en éducation internationale.

En ses propres mots
Bien que les droits de la femme aient progressés dans l’accès aux soins médicaux, dans l'éducation, dans l'accès à la propriété privée, au capital, dans la lutte contre les violences, pour l'emploi, pour l'équité salariale et pour la représentation, en politique les femmes font toujours face à beaucoup de défis. Changer le siège du pouvoir, c’est changer la façon dont on parle des femmes et cela équivaut à leur donner plus d’espace pour le renforcement des capacités et pour plus de représentation. Selon l'ONU, les pays avec plus d'égalité entre les sexes seraient économiquement plus prospères; l’égalité des sexes permettant la survie de plus d’enfant en situation précaire et garantissant le développement de toute société. Pour rendre le monde meilleur pour les femmes, nous devons réécrire le récit à chaque niveau pour inspirer les filles et les femmes de demain.